Direkt zum Inhalt springen

Accesskeys

Deux Musées - Une seule histoire

Le fort d'artillerie de Reuenthal est situé dans le canton d'Argovie, à quelques 6 kilomètres de la centrale nucléaire de Leibstadt, pratiquement en face de la petite ville allemande de Waldshut. Construit peu avant le début de la 2ème guerre mondiale, cette important ouvrage d'artillerie a été démilitarisé à la fin des années 80 ne correspondant plus à la doctrine militaire de l'époque, mais aussi pour des raisons d'économie.
Cheville ouvrière de la préservation de ce patrimoine militaire suisse, l'Association du Musée militaire de Reuenthal a pu entrer en possession de la fortification en 1989 et s'est lancée avec succès dans la restauration et la protection non seulement du fort d'artillerie, mais aussi d'une bonne trentaine d'autres ouvrages militaires, toblerones (obstacles contre les chars), casemates et abris d'infanterie, datant de la même époque.
En juin 2004, l'Association, honorée de la présence du Conseiller fédéral Christophe Blocher, a pu fêter l'ouverture du Musée militaire suisse de Full. Situé dans l'ancienne zone industrielle de la petite bourgade du même nom, le musée est à quelques 10 minutes de marche du fort de Reuenthal. Le bâtiment abrite sur plus de 10000 m2 de nombreux véhicules militaires suisse et étrangers et présente une collection exceptionnelle et unique d'armements provenant de l'ancienne fabrique suisse de matériel militaire Oerlikon-Bührle.
C'est ainsi que se trouvent réunis sous la même égide, deux Musées idéalement complémentaires, offrant un témoignage concret de l'Histoire militaire suisse du XX ème siècle.

Le Musée militaire de Full
Grâce à un important travail de recherches de fonds, à des dons et à l'engagement personnel de nombreux membres, l'Association a pu acheter une ancienne halle de fabrication sur le site d'une usine désaffectée. Des travaux de rénovation, d'adaptation et de mise aux normes ont été réalisés pour offrir au visiteur un vaste panorama de ce que fut l'armement durant le deuxième conflit mondial et son évolution durant la guerre froide.
Une partie importante de la surface est réservée à l'imposante collection dont le Musée est devenu le conservateur et dépositaire qui provient de la fabrique d'armement Oerlikon-Bührle.
Spécialisée dans le développement et la fabrication de canons antiaériens et d'armes de bord pour avions et bateaux, cette firme, de renommée mondiale, a gardé depuis 1920 un exemplaire des prototypes construits, des pièces produites en série et des armes achetées à l'étranger en vue de procéder à des essais comparatifs.
La collection comprend également les esquisses et plans de ces armes, ainsi que ceux d'équipement dont l'étude fut abandonnée.
L'exposition montre également dans la halle principale et sur les différentes plate formes - étages qui s'élèvent à travers le bâtiment tout une série de véhicules blindés chenillés et sur pneus restaurés et pour certains remis en état de marche.
Ainsi, le char Praga tchèque datant de 1939, commandé à douze exemplaires par l'Armée suisse juste avant la guerre et qui servit dans la Wehrmacht sous différentes formes jusqu'en 1945. Des exemplaires du char de combat russe T 34 et T 85 figurent à côté de véhicules de transports de troupes comme les chenillettes anglaise Bren Carrier et française Hotchkiss, de pièces d'artillerie de 150, de matériel de transmission, de camions et de la fameuse jeep américaine. Le clou de l'exposition sera sans conteste, dès l'automne 2004, l'installation sur sa rampe de lancement, d'une fusée allemande sol-sol de type V1 datant de 1944.
Des armes plus modernes, tel le char suisse type 68, un Léopard allemand de première génération ou encore une batterie DCA guidée par radar figurent en bonne place.
Attraction unique dans un Musée, le simulateur de conduite d'un tank permet au visiteur, après quelques indications, de se lancer sur un terrain virtuel au commande d'un char suisse modèle 60/88 et de se déplacer comme s'il était au poste de pilotage.
Le "Bistro militaire", au rez de chaussée, offre boissons et petite restauration. Une boutique à proximité propose tout une palette de souvenirs, cartes postales, militaria, livres et modèles réduits.
Le samedi, les visiteurs peuvent assister aux évolutions de véhicules à chenilles et à pneus sur l'aire de la grande cour devant le Musée.

L'ouvrage d'artillerie de Reuenthal
Mise en chantier en 1937, l'ouvrage était destiné, en cas de conflit, a interdire le passage de forces militaires venant l'Allemagne à travers le Rhin dans un secteur s'étendant jusqu'au canal d'Albruck-Doggern. Cette construction, motivée par des considérations d'économie locale, avait pour but de détourner les eaux du fleuve, laissant un lit asséché au bas de la ville de Leibstadt.
Deux canons d'artillerie de 7,5 cm sous abris pouvaient tirer à une distance d'environ 10 à 11 km afin de soutenir par leur feu les troupes d'infanterie engagées pour combler et défendre la brèche laissée ouverte par la disparition de la protection naturelle qu'offrait le Rhin. L'ensemble de la forteresse était et reste entouré d'un réseau de défense rapprochée, fortins équipés de mitrailleuses, barbelés et obstacles anti-chars.
Entièrement autonome, le fort pouvait abriter l'effectif d'une batterie d'artillerie, soit environ 90 hommes, disposant de 2 groupes électrogènes, d'approvisionnement en eau indépendant, d'un bloc opératoire, d'une cuisine avec réfectoire et de locaux de stockage pour munitions et nourriture, sans oublier les dortoirs pour la troupe et l'installation de ventilation / filtration.
L'accès aux pièces d'artillerie, aux postes d'observation et aux emplacements de combat est assuré par de nombreux couloirs s'étendant sur près de 3 km, dont certains sont équipés de rails à écartement réduit pour permettre le transport de la munition sur de petits wagonnets.
La construction a été entièrement rénovée par les bénévoles de l'Association du Musée. Le fort, remis dans l'état où il se trouvait au début de la 2ème guerre mondiale, à retrouvé son armement ainsi que son équipement d'origine.
La dimension des locaux permet la présentation d'une rétrospective retraçant l'histoire de la fortification, grâce à des documents et du matériel, celle des mouvements d'extrème-droite en Suisse pendant la guerre, ainsi qu'une collection d'armes légères. Des expositions temporaires sont régulièrement organisées sur un thème particulier.
Une taverne, la "Barbara" , accueil les visiteurs plusieurs dizaines de mètres sous terre dans une ambiance particulière et conviviale offrant une cuisine simple et un grand choix de boissons.
A la sortie du fort, le baraquement de garde permet au visiteur de trouver des livres, de la documentation, des insignes militaires, des cartes postales et des objets pour collectionneurs.

Accès, transports publics et stationnement
L'accès aux deux Musées et les emplacements de stationnement sont signalés par des écriteaux

En voiture:

Depuis la Suisse romande et Suisse centrale
Autoroute direction Zürich, sortie Aarau-Ost, route cantonale No 5 direction Brugg, puis direction Döttingen, avant Koblenz, route cantonale No 7 Full-Reuenthal.
Depuis la Suisse orientale
Autoroute direction Baden, sortie Baden direction Obersiggenthal, Untersinggenthal, Döttingen.
Depuis Bâle
Autoroute direction Rheinfelden, sortie Stein / Bad Säckingen, Laufenburg, Rheinsulz, Leibstadt, Full-Reuenthal.

Par train:

Arrêt gares CFF Koblenz ou Lauterburg. Service de car postal pour Full. Le musée militaire de Full peut être atteint en 15 minutes env. par autocar postal, départ arrêt de la Poste à Full.
L'ouvrage d'artillerie est desservi par un Publibus, fonctionnant sur commande ou appel téléphonique au No 056 246 10 46.

A pied:

Le fort peut aussi être rejoint par un chemin pédestre depuis Koblenz en passant par le pont de chemin de fer, les villages de Ziegelhütte, Giselrain et Reuenthal (durée env. 40 minutes).

Jour et heure d'ouverture:

Musée de Reuenthal et Musée militaire de Full sont ouvert à la visite d'avril à fin octobre.
Jour et heure d'ouverture Reuenthal
Les samedis après-midi de 13h à 17h
Jour et heure d'ouverture Full
Du vendredi au dimanche de 10h à 17h
Des visites de groupes peuvent être organisées d'autres jours après entente.
Les renseignements peuvent être obtenus au No de téléphone +41 62 772 36 06;
Fax +41 62 772 36 07 ou par E-Mail: info@festungsmuseum.ch

Prix d'entrée:

CHF 15.- Adulte
CHF   6.- Enfant (6-16 ans)

Visite combinée Reuenthal et Full (possible uniquement le samedi)
CHF 22.- Adulte
CHF 10.- Enfant (6-16 ans)

Visites guidées:
jusqu'à 15 personnes: Entrée CHF 15.- par personne
et CHF 80.- pour le guide
jusqu'à 30 personnes: Entrée CHF 12.- par personne
et CHF 160.- pour le guide

au delà de 30 personnes prendre contact avec notre secrétariat.

Ecoles:
CHF   6.- par élève, apprenti
CHF 12.- par adulte

Militaires:
CHF     6.- En uniforme par personne
CHF 150.- Tarif minimum pour un groupe

 

english_1_g.jpg english_2_g.jpg english_3_g.jpg
english_4_g.jpg english_5_g.jpg english_6_g.jpg